1

Bruxellensis Urbanus Hortus

par Jacques Wirtz


163 m², ce jardin n’est pas bien grand ! Situé à quelques pas de la merveilleuse église du Béguinage, il peut illustrer ce que l’on appelle aujourd’hui une forme de partenariat entre le CPAS de la Ville et une famille qui s’est installée dans les années 70 au cœur du quartier. Occupant le cœur d’un îlot d’habitations (rue du Grand Hospice, du Béguinage, de l’Infirmerie) : un grand hall industriel et un atelier-voiture, le tout en ruine depuis deux décennies au moins. Pourquoi ne pas oser un espace vert, plus exactement un jardin ? Pour donner plus de portée à la rénovation des logements, démontrer la possibilité de faire plus encore. Dans ce cas-ci le travail est énorme : entre les démarches administratives et l’inauguration, trois ans ! L’époque n’oriente pas vers les potagers urbains participatifs. L’accent est placé sur un idéal de beauté, de perfection, de gratuité. Pour l’atteindre, un architecte, Jacques Wirtz offre sa collaboration avec enthousiasme car il connaît la signification de ce geste dans l’avenir de la ville européenne. Le plan et sa mise en œuvre inscrivent la tradition des jardins classiques sur la voie de l’urbanité plus profonde dans une ville complexe. Chaque année, les visiteurs repartent rassérénés.


Bruxelles 1000 Rue du Beguinage 7

M: 1, 5 Station Ste-Catherine T: 3, 4, 32 Arrêt: De Brouckère B:86 Arrêt: Dansaert

467 Places Restantes

2

Une oeuvre de l'Américain Dan Kiley à Bruxelles !

par Dan Kiley


Le paysagiste américain Dan Kiley (1912-2000) compte parmi les créateurs de jardins les plus importants du 20ème siècle. Son oeuvre, riche et aboutie, est représentée partout dans le monde (USA, UK, France, Japon...). Bruxelles a le privilège d'héberger une de ses créations majeures dans la cour privée des bâtiments de l’AG-Insurance. D'ordinaire réservé à la circulation interne du personnel, le jardin sur dalle qu'il y a créé sera exceptionnellement ouvert au public. On retrouve ici la syntaxe très singulière du maître américain: rythme, pergola, jeux d'eau et de textures, alignement. Le mariage d'une géométrie forte et contemporaine avec des éléments naturels, voire sauvages, confère à l'oeuvre un style d'une plénitude poétique impressionnante, reconnaissable entre toutes.


Bruxelles 1000 Rue du Pont-Neuf 17 - AGInsurance

M:1,5 Station de Brouckère T: 3,4,32 et B: 29,47,66,71,86,88 Arrêt: de Brouckère B: 58 Arrêt: Yser

56 Places Restantes

3

Un jardin enchanté

par amateurs éclairés


Il ne faut pas toujours aménager des hectares pour enchanter l'esprit du lieu ! Dans ce petit jardin sur dalle, entouré de hauts murs et de grands arbres, il a suffit d'avoir beaucoup d'imagination pour surprendre et créer une scène magique. Quelques plantations colorées, quelques plantes grimpantes sur treillis et un tilleul qui contemple la scène d'en haut, des terrasses de bois et voilà un lieu que l'on n'oublie pas. Les visites de 13h - 15h - 17h seront accompagnées des sons de bols chantants et de gongs, un enchantement visuel et auditif.


Bruxelles 1000 Rue de Spa 52

M : 1,2,5,6 Arrêt: Arts-Loi

17 Places Restantes

4

Jardin des sens et des senteurs

par Dominique Baerten et le Belgian Flower Arrangement Society


A deux pas de la Porte de Hal, la vénérable Société Royale de Philanthropie créée par Jean Pauwels-de Vis en 1828 offre un paysage d'émotion aux aveugles et aux personnes à mobilité réduite. Soundscape, Smellscape, Tastescape, Feelscape viennent renforcer le Landscape du jardin. Inaugurée en 1999, la réalisation de Dominique Baerten, alors élève de l'Ecole d'Horticulture Arthur Haulot et soutenue par la Belgian Flower Arrangement Society, reçut le Prix Grosjean de la Société Royale Linnéenne et de Flore. Rassemblant un surprenant cortège d'espèces parfumées dont des rosiers sans épines, le jardin des Senteurs permet une déambulation sans risque et sollicite tous les sens. Une expérience à ne pas manquer.


Bruxelles 1000 Boulevard du Midi 142

T: 3, 4, 51 – B : 27, 48 - M: 2, 6 Arrêt: Porte de Hal

257 Places Restantes

5

Le jardin est dans la cave

par M.François, M.Germeau, L.Van Cutsem, P.Montens, H.Terlinden - J.Jacquet


C’est bien la première fois que Jardins en Fête vous invite à visiter un lieu sans lumière et sans végétaux… une champignonnière ! Car, contre toute attente, les champignons ne sont pas de végétaux et, pour la plupart, assurent le recyclage des déchets du vivant. Certains sont comestibles et offrent une valeur nutritive tout à fait originale. Il convient cependant de ne pas se tromper …. Recyclage ? Pour le coup, ici, les pleurotes se développent et recyclent votre marc de café (récolté à vélo). Les restes du substrat après la récolte se fait appeler Champost et est lui aussi recyclé pour faire des chicons, cette invention bruxelloise. Les productions de cette dynamique coopérative créée en 2014 sont distribuées (toujours à vélo) aux marchés et restaurants soucieux d’offrir à leurs clients des produits à la fois locaux et sains.


Bruxelles 1000 Avenue du Port 86

B: 14,15 Arrêt: Tour et Taxis B: 89 Arrêt: Picard B: 57,88 Arrêt: Steamers M: 2, 6 Station: Yser

Complet

6

Un Pechère en 18 trous !

par René Pechère


En dehors du littoral belge dont c'est un peu la spécialité, notre pays compte plusieurs autres minigolfs disséminés de-ci de-là. Lorsqu'il reçut la commande de celui du Parc Josaphat au début des années '50, René Pechère, qui n'avait pas encore entrepris les jardins de l'Expo '58, commença par rassembler de la documentation sur les minigolfs du Coq, des étangs Mellaerts, de Linkebeek, du château de Begge au Luxembourg, de Saint-Jean-de-Luz, etc. Au vu de ses archives qui contiennent plusieurs feuilles de scores, il semble même en avoir testé certains... Il conçut le sien sur une longue bande de terrain jouxtant le parc Josaphat. Avec son équipe, il s'inspira de la faune aquatique pour dessiner ses parcours : baleine, hareng, perche, lotte, salamandre, espadon, tortue, grenouille ou crapaud, anguille, rollmops (avec le petit bâton). Il les disposa autour d'un gazon central entouré de mixed-borders exubérants, fleuris tout au long de la bonne saison, certainement imaginés par sa collaboratrice Marianne Foerster. Les plantations ont évidemment été refaites... Elles sont bien différentes de l'original. Le golf miniature a en effet été restauré à plusieurs reprises ces dernières années et est aujourd'hui au mieux de sa forme. Si la visite est gratuite le 10 septembre, il faut cependant payer pour jouer.


Bruxelles 1030 Avenue Ambassadeur Van Vollenhoven 57

B : 66 Arrêt : Azalées T : 7 Arrêt : Louis Bertrand

72 Places Restantes

7

Le jardin comme une Traversée

par Amateurs éclairés


Ce jardin au plan « à la bruxelloise » a été conçu pour accueillir des petits groupes dans une ambiance calme et fleurie. Les propriétaires y organisent depuis des années des ateliers thématiques. Les parterres ont été surélevés le long des murs au moyen de matériaux de récupération, une treille passe de mur à mur pour créer de l'ombre aux heures chaudes, un escalier aux marches coulissantes (!) accède à la citerne d'eau de pluie, un espace de méditation… Autant de surprises à découvrir dans ce jardin. Malgré des contraintes un peu désespérantes (proportions très allongées, hauts murs apportant des conditions extrêmes d'ombrage, de sécheresse ou d’humidité…), on est surpris par la diversité des ambiances que les créateurs de jardins, professionnels ou amateurs, parviennent à composer. A 15h30, conte au jardin.


Bruxelles 1030 Avenue Dailly 71

B : 29, 61, 64 Arrêt : Dailly

Complet

8

Broebelaere et Mont du Cinquantenaire

par Amateurs éclairés


C’est un lieu bien étrange de Bruxelles... Rare témoin du 18ème siècle, présent sur la carte de Ferraris (1777), Ie bâtiment a d'abord été un pavillon de chasse construit là à une époque où Etterbeek n’était que champs, bois et bocages. Autrefois, le Broebelare (le Bégayeur) coulait au fond du jardin. Par la suite, le pavillon a été aménagé en une habitation dans un style palladien. Avec son large jardin avant et son bâtiment d'allure classique, la propriété tranche franchement dans la typologie des rues bordées de façades léopoldiennes. Le jardin arrière a longtemps été un verger bordé de très vieux murs et distille encore une ambiance étrange et mystérieuse des siècles passés. Il rassemble maintenant divers milieux semi-naturels riches en biodiversité.


Bruxelles 1040 Chaussée Saint-Pierre 283

B: 80, 27 Arrêt: Gaulois T: 81 Arrêt: Place Saint-Pierre M: 1,5 Arrêt: Merode

9

Murmures des murs

par Nathalie Devallée


Ce jardin permet d’accueillir des réceptions professionnelles sans perdre son cachet familial. La paysagiste met en valeur les murs plutôt qu’elle ne les dissimule. Repeints en blanc, ponctués de treillis et de bacs en acier corten, ils servent d’appui à des parterres longs et étroits qui ondulent à leurs pieds, avec une grande variété dans le choix des plantes. Deux œuvres en inox du sculpteur Jean-François Jans se posent sur les murs et les éclairent de leurs reflets. Au milieu du jardin, un grand mirabellier, au pied souligné d’un parterre, sert de parasol géant. Le gravier beige assure un doux lien entre le brun des bacs et le blanc des murs. Nathalie Devallée pratique avec aisance un certain minimalisme, une syntaxe bien à elle où naviguent les formes, les matériaux, les volumes utilisés avec une plénitude certaine.


Bruxelles 1040 Avenue de l'Yser 34

M: 1,5 - B: 22,27,61,80 - T: 81 Arrêt: Merode

Complet

10

La piscine de la Fondation Boghossian

par Michel Polak


Certains diront qu’il n’y a pas de jardin à cette adresse. Le style et l’histoire de la Villa Empain valent pourtant le déplacement. Les aménagements des espaces extérieurs aussi, comme la monumentale piscine surélevée entourée d’une pergola, de claustra et des frondaisons du Bois de la Cambre. L’ensemble architectural Art Déco de 1934, unique à Bruxelles et entièrement restauré par la Fondation Boghossian en 2010 crée l’unité entre l’intérieur et l’extérieur de façon exemplaire. Le bâtiment et la piscine sont entourés d’un jardin agrémenté de sculptures contemporaines. La Fondation Boghossian – Villa Empain, Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident, présente également l’exposition payante Mondialité. Visites guidées toutes les demi-heures de 11h à 13h et de 13h30 à 17h


Bruxelles 1050 Avenue Franklin Roosevelt 67

Trams 25, 94 Arrêt : Solbosch

16 Places Restantes

11

Zenitude aux bords du long canal

par Frédéric Charlier — Charlier Tuinen


Plutôt que de rompre avec l'allongement obligé de cet espace typiquement bruxellois (proportions 1 sur 4…), l’auteur de projet a préféré l'apprivoiser en jouant avec un canal surélevé. Cette voie d'eau joue à la manière d'une colonne vertébrale entre les petits espaces qui s'étagent jusqu'au fond du jardin. Mais c'est aussi un miroir qui apporte lumière et mouvement à un lieu qui a besoin de calme et sérénité. Le jardin remplit magnifiquement sa fonction apaisante en toutes saisons et parvient à s'isoler un peu du paysage bâti qui l'environne tout en attirant le regard depuis le bel étage et le sous-sol. Dès le printemps, c'est un foisonnement fleuri bien tempéré par des variétés choisies avec goût.


Bruxelles 1050 Rue de l'Abbaye 111

B : 38,60 Arrêt : Van Eyck – T : 93,94 Arrêt : Vleurgat

Complet

12

Un jardin tout en pétales de roses

par Nathalie Devallée


Le haut mur qui borde le jardin n’est ni peint ni couvert de plantes grimpantes. C’est une tendance à Bruxelles de préférer laisser nue la palette naturelle des vieilles briques. Tant les plantations que les matériaux du jardin ont été choisis en fonction de ce riche camaïeu de terre cuite. Dans un style contemporain, la paysagiste Nathalie Devallée joue avec les surfaces de gravier rose clair, les allées pavées, les bordures aux ondulations aquatiques, les parterres fleuris d’où émergent quelques exotiques. Un environnement idéal pour l’artiste Cécile Defforey qui a son atelier dans la maison avant et pour la galerie d’art « Riva Project » qui occupe la petite maison arrière que l’on atteint en traversant l’œuvre jardin. Tout y est rose, tout y est pétale de rose ... Un ensemble réussi !


Bruxelles 1050 Rue de Tenbosch 124

B: 60 Arrêt: Lepoutre

144 Places Restantes

13

La peau entre les jardins

par Sven Imbrechts et asbl KAOS


Vous vous en doutez, un jardin est tout sauf un lieu aménagé et embelli de végétaux agréables à regarder ... Un jardin est avant tout la surface d’un monde intérieur, un lieu où rendre visible les utopies, les géométries du monde, le spleen… il en va comme cela depuis les origines. Le Jardin de St-Alexius géré par l’ASBL KAOS (KunstAtelier OpperStraat), en est un bon exemple. L’opposition entre l’ombre et la lumière, le désordre et la raison, l’enfermement intérieur et le partage extérieur est ici soulignée en deux jardins reliés par un étroit passage au-dessus de l’eau… Les créateurs du jardin ont joué avec la symétrie du lieu et ont souligné le cheminement thérapeutique, entre l’ombre du bois de bouleaux et la clarté du poème en mouvement. Le dialogue entre l’intérieur et l’extérieur est possible grâce à la présence du miroir d’eau, à la manière de notre peau. La genèse du projet témoigne d’un véritable travail de groupe, d’une introspection plurielle de plusieurs semaines, ce qui confère toute sa valeur à sa réalisation.


Bruxelles 1050 rue de l'Arbre Bénit 102

B: 71, 54 Arrêt: Saint Boniface

25 Places Restantes

14

Fête au Jardin, réservée aux enfants !

par Musée des Enfants


Le Musée des Enfants vous est réservé pour 3 ateliers « Jardin » le 10 septembre. Dans le cadre enchanteur du Parc Jadot, vos enfants, encadrés par 2 animatrices, participent gratuitement à un atelier concocté pour l’occasion entre architecture et nature. Le programme est alléchant : Démarrage des ateliers à 11h,14h et 16h et fin des ateliers à 12h, 15h et 17h. Liberté aux parents de circuler et jouer librement dans le Musée avec leurs enfants jusque 13h, 16h et 17h30. Fermeture du Musée des Enfants à 13h et 17h30. Attention : L’inscription est obligatoire. Les ateliers sont réservés aux enfants entre 5 et 12 ans et leur nombre est limité à 12 par atelier. Une belle opportunité à ne pas manquer, le Musée des Enfants sera ouvert uniquement pour les participants à « Jardins en fête ».


Bruxelles 1050 Rue du Bourgmestre 15

T: 25 Arrêt: Roffiaen B: 71 Arrêt: Geo Bernier Attention perturbation Gén.Jacques et Adolphe Buyl

88 Places Restantes

15

Jardin des Simples et Jardin Philosophique à la Maison d'Erasme

par René Pechère et Benoît Fondu


En 1521, Erasme vient à Anderlecht pour y consulter un manuscrit du Nouveau Testament. Séjour court mais fructueux, qui valut à cette demeure datant de la fin du XVe siècle de passer à la postérité sous le nom de maison d'Erasme. Le jardin que René Pechère a composé dans l'enclos de la maison conserve la mémoire du passage de l'humaniste à Bruxelles. Il s'agit d'un jardin de cloître d'esprit Renaissance, le Jardin des Maladies, où les parterres en carré sont chargés de plantes médicinales et condimentaires. D'apparence carrée, le plan a nécessité des corrections optiques importantes dans la mesure où l'espace forme en réalité un trapèze. En 2000, autour du jardin de cloître, l'architecte du paysage Benoît Fondu a dessiné le Jardin Philosophique, dont les parterres en forme de feuilles contiennent chacun un échantillon botanique des paysages traversés par Erasme au cours de ses voyages. Du 6.10.2017 au 07.01.2018 - Exposition: Renouveler un texte millénaire. Érasme réformateur ? Des manuscrits enluminés et d’autres trésors vous y attendent ! Le jardin est accessible de 10h à 18h. Des visites guidées sont organisées en français à 10h-11h-14h-15h en néerlandais à 12h et 13h. Durée des visites 1 heure.


Bruxelles 1070 Rue du Chapitre 31

M: 5 - T: 81- B: 46 Arrêt: Saint-Guidon - B: 49 Arrêt: Maison d'Erasme

368 Places Restantes

16

Les jardiniers grandissent en pépinière

par l'Institut Redouté-Peiffer


Jardins en Fête vous a déjà offert l’occasion de visiter l’Institut Redouté-Peiffer (CERIA - cette année au programme des Journées du Patrimoine) avec sa rocaille de Paul Dewit et ses serres d’enseignement. A Bruxelles, cette institution est la pépinière des futurs jardiniers, fleuristes, élagueurs et horticulteurs qui vous aideront dans les années à venir. Mais l’institution manquait de place pour enseigner valablement les techniques horticoles à ses nombreux élèves et devait voyager hors de Bruxelles pour le faire. C’est maintenant du passé puisque, grâce à la Cocof et à la Commune, le site du Bon Air a été créé à Anderlecht, aux limites de la Région, au nord de Neerpede et de sa Maison Verte et Bleue, à deux pas du Ring et du moulin Luizenmollen. Un impressionnant complexe de sept hectares de serres, de hangars, d’ateliers et de surfaces de culture permettent d’approfondir toutes les facettes de la science horticole.


Bruxelles 1070 Rue du Pommier 101

B: 46, 75 Arrêt: Pommier

51 Places Restantes

17

Un autre jardin à Neerpede

par Etienne Duquenne et la Commune d'Anderlecht - Service Espaces Verts


A l'extrémité sud-ouest de Bruxelles, à deux pas de la Promenade Verte Régionale et de la très belle réserve naturelle du Vogelzang, la Maison Verte et Bleue de Neerpede offre un autre jardin qui resserre les mailles vertes et bleues de la ville. Ici, la structure formelle passe après la diversité des milieux, le foisonnement des espèces sauvages et leur rôle pédagogique. Pourtant, le résultat est splendide et répond à une esthétique plus campagnarde et bocagère. La traditionnelle mosaïque assemble les petits milieux, prairies fleuries, étangs, sous-bois, ruisseaux, haies, petits vergers, ... et crée une riche palette de tonalités qui varient au cours des saisons. Le jardin est accessible de 10.30 à 16.30. Des visites guidées bilingues sont organisées à 11h00-12h00-13h00-14h00-15h00 et 15h30


Bruxelles 1070 Rue du Chaudron 1A

T: 81 - B: 46, 810-116-117 M: 5 Arrêt: T: Marius Renard - B: Neerpede, M: Eddy Merckx

241 Places Restantes

18

Le jardin de l’ami Carême

par Maurice Carême et Charles Van Elst


Andrée Sodenkamp, Jean Tordeur, René Verboom, Charles Bertin, Jean Mogin, Luc De Decker, Marcel Delmotte, Félix De Boeck, Akarova, Henri-Victor Wolvens, Léon Navez, Roger Gobron, Rodolphe Strebelle, Lismonde, Roger Somville, Paul Delvaux … C’est ici que vécut Maurice Carême et où se réunissaient ses amis poètes, peintres, artistes belges de tout poil. Ici, dans cette petite maison blanche construite en 1933 à la manière des béguinages flamands par l’architecte Charles Van Elst, celui-là même qui restaura la Maison d’Erasme (Jardin n°15). A cette époque la campagne était partout et la petite maison ne fut rattrapée par la ville qu’après la guerre. Le jardin est aussi simple, fleuri et naturel que la poésie écrite par Maurice Carême sous son pommier. Devenu Musée en 1978, nous vous invitons à vous imprégner des poèmes qui seront lus en ce lieu heureux.


Bruxelles 1070 Avenue Nellie Melba 14

T: 81 Arrêt: Van Beethoven B: 46,75 Arrêt: J. Bracops

48 Places Restantes

19

Refuge naturel de la première heure

par Amateurs éclairés


Dès la fin des années ’70, l’idée se développa parmi les citoyens de nos pays occidentaux que la nature sauvage ne pouvait se cantonner aux seules réserves naturelles mais que les petits refuges naturels devaient se multiplier sur le territoire, qu’il soit urbain ou campagnard. Le jardin que nous vous présentons ici, où se marient avec bonheur nature spontanée et flore horticole, est un des premiers à avoir répondu à l’appel lancé par Natagora en 1992. Pas étonnant pour ces amoureux des oiseaux et des fleurs. Comme les propriétaires sont aussi des gourmands, une petite pause amicale donnera aux visiteurs l’occasion de goûter à l’un ou l’autre sirop, tarte, quiche ou chutney à base de fleurs, feuilles et fruits du jardin. Visites du jardin et dégustation (1h30) à 11h-14h et 16h30


Bruxelles 1070 Drève Soetkin 58 - Attention : parking et accès par l’escalier via Luizenmolen, 32

B: 46 Arrêt : Sibelius B: 75 Arrêt : Pommier B: 89 Arrêt : Westland Shopping

28 Places Restantes

20

L'héritage d'Alphonse Allais

par la CEBO


La périphérie de Bruxelles grouille de vallées riches en nature. Au Nord-ouest, à Jette et Ganshoren, là où passent le Ring et la Promenade Verte Régionale, on découvre la plus ancienne réserve naturelle de la Région, le Poelbos (ouvert lors des Journées du Patrimoine), qui distille l’eau de sa carrière vers le marais de Jette et le ruisseau du Molenbeek. Le marais de Ganshoren est avec celui de Jette en aval, l’un des derniers vestiges des zones humides de la vallée du Molenbeek. Compris entre deux voies de chemin de fer, le marais de Ganshoren alterne prairies humides et bosquets. Vous n’imaginez pas combien de projets urbains tentèrent de rogner le site ! Mais c’était sans compter sur la dynamique citoyenne ! Aujourd’hui, Bruxelles Environnement a aussi permis de remettre en surface le ruisseau et de créer en parallèle une noue alimentant deux étangs riches en libellules et visités par des oiseaux aquatiques tels que le martin-pêcheur. Visites guidées (1h30) à 10h et 14h – Bottes ou chaussures de marche conseillées.


Bruxelles 1083 Rue au Bois 1

B: 84, 87 Arrêt: Ganshoren Sport

101 Places Restantes

21

On y trouve tout, même un dragon

par Bernard Van Nuffel


Ce jardin de ville classique des années 1940, avec sa pelouse horizontale et ses parterres de rosiers, a été retravaillé par le propriétaire pour y introduire du «mystère» et mieux accueillir la vie sauvage tout en conservant son grand Magnolia et ses chemins en dalles de schiste: relief modifié, sculptures étranges, fontaine, grande mare alimentée par un ruisseau qui recueille le trop-plein de la citerne, effacement des murs par la végétation qui mêle plantes indigènes et curiosités exotiques et offre mille refuges pour les insectes et les oiseaux. Une fête visuelle, olfactive, gustative et sonore pour un lieu dédié à la détente et à la reconnexion à la nature.


Jette 1090 Avenue Démosthène Poplimont 52

B : 13, 14, 15,49 T : 19, Arrêt : Miroir

57 Places Restantes

22

Les champs du repos de Schaerbeek

par René Pechère et la Commune de Schaerbeek


Dans leur carrière, les architectes paysagistes sont confrontés à créer ou réaménager des cimetières. René Pechère étudia cette problématique en profondeur et appliqua à plusieurs reprises les principes qu’il tira de la littérature rassemblée (toujours accessible…). Au début des années ’50, René Pechère conseilla la Commune de Schaerbeek pour la création de son nouveau cimetière, à la limite des Communes d’Evere et de Woluwé-Saint-Etienne. Il s’inspira des plus beaux exemples pour implanter un cimetière-parc d’une vingtaine d’hectares. Il proposa de regrouper les concessions d’un même type en îlots séparés entre eux par des bandes boisées, au détriment desquelles allaient pouvoir se faire les développements du cimetière. Parmi les tombes, à l’ombre des oliviers, des figuiers, des tulipiers, le visiteur sera étonné de croiser des personnalités comme René Magritte et son épouse, Gabrielle Petit et Andrée De Jonghe, Louis Bertrand et bien d’autres...


Bruxelles 1140 Rue d'Evere 4

B: 69,80 Arrêt: Jules Bordet B: 63,66 Arrêt: Diablotins

75 Places Restantes

23

Le jardin du Parador

Par Jacques Dupuis


En 1947, l'architecte Jacques Dupuis conçoit pour son frère Paul-Victor le bâtiment du Parador (mot castillan qui signifie « halte »), un bâtiment que certains considèrent comme une des premières constructions d'importance de l'immédiat après-guerre en Belgique. Il y développe un système de composition organique qu'il reprendra assez souvent et qui se signale par une utilisation de murs-écrans obliques et par une prolongation vers l'extérieur des lignes de l'architecture intérieure. Côté jardin, une tour de pierre, d'inspiration espagnole, et des murs enduits de blanc confèrent à l'ensemble une ambiance du Sud. Le jardin, qui accorde des aspects très modernes à d'autres plus pittoresques (jardin alpin, rivière d'azalées, fontaine en mosaïque...) met magnifiquement le bâtiment en valeur.


Bruxelles 1150 Avenue L. Jasmin 297

B: 28, Arrêt : Parc Malou - B: 36, Arrêt : Mareyde

13 Places Restantes

24

Il est joli le jardin de Grand'maman

par Amateurs éclairés


Certains arbustes tolèrent et réagissent bien à une taille répétée. Depuis l'Antiquité, ces espèces sont largement utilisées pour rapprocher l'art des jardins de l'architecture et de la sculpture. Il suffit de décider de la forme, de planter les bonnes espèces autour d'un gabarit et de tailler avec régularité pour que l'arbuste se ramifie à l'infini et forme une surface presque parfaite. Autrefois, on se plaisait à édifier des chambres de verdure, des formes géométriques, des personnages et des scènes de chasse avec de l'if, du buis, des espèces qui poussent lentement. En Belgique, les créateurs de jardins, connus et moins connus, n'hésitent pas à personnaliser leurs œuvres avec cette technique millénaire et à la décliner de façon moderne et contemporaine. Songeons aux œuvres de René Pechère ou de Jacques Wirtz et tant d'autres paysagistes actuels. Dans ce jardin, la rigueur des haies en escalier, le graphisme des bordures de parterres, les courbes voluptueuses des ifs montrent que l'art topiaire a encore de beaux jours devant lui.


Bruxelles 1150 Avenue du Hockey 52

B: 36 Arrêt: Mertens T: 39, 44 Arrêt: Madoux

139 Places Restantes

25

Le Parc des Religieuses de l'Eucharistie


Découvrir ce vieux parc du 19ème, bien caché sur un sommet de Boitsfort, n'est pas donné à tout le monde. Il s'agit en fait de la maison-mère du Couvent des Religieuses de l'Eucharistie, un ordre créé en 1850 par Anna de Meeûs, qui a essaimé sur quatre continents et compte des milliers d'associations. Le parc et les bâtiments conventuels néo-gothiques ont été classés en 2007, principalement parce que le parc contient des biotopes devenus rarissimes dans la région. Autrefois communs, les vergers hautes-tiges, les prairies et les pâtures, les potagers, les arbres monumentaux, les futaies et les allées de châtaigniers ont disparu de la ville, sauf ici. Six hectares non bâtis font l'objet de toutes les convoitises, mais ici, pas touche, c'est classé !


Watermael-Boitsfort 1170 Avenue Léopold Wiener 26

B: 17, 41, 95 Arrêt: Keym

Complet

26

Les énigmes du Vuylbeek

par Bruxelles Environnement


La Forêt de Soignes n’est pas seulement cette belle hêtraie cathédrale dont la notoriété dépasse largement les frontières. Elle recèle également des détails surprenants. A deux pas du Parc de Tournay-Solvay (au programme des Journées du Patrimoine), vous pouvez visiter deux sites exceptionnels avec un guide chevronné. D’abord, la réserve archéologique qui protège les tumuli et levées de terres, témoins d’aménagement anciens et mystérieux. La couverture arborée, constante depuis des millénaires, a empêché l’érosion d’estomper les terrassements préhistoriques. Ensuite, à proximité, la réserve naturelle du Vuylbeek est un site Natura 2000. C’est une vallée encaissée, où coule un clair affluent de la Woluwe, autrefois aménagée en viviers (Carte Ferraris) et qui a été rendue à la nature … Visite guidée (1h30) à 10h - Départ derrière le potager Tournay-Solvay


Bruxelles 1170 Chemin des Deux Montagnes

Derrière le potager du parcTournay Solvay T: 94, B: 17, 95 - sncb Tec: 366 Ixelles Arrêt: Boitsfort gare

27

La Forêt de Soignes…? L'intégrale !

par Bruxelles Environnement


Nature ou Culture ? Le débat n’existe sans doute pas puisqu’il est admis que, pour conserver la nature, il suffit de reproduire les pratiques agro-pastorales d’antan,… bref de la culture humaine pour faire revenir la nature sauvage…. Sauf ici ! Le Grippensdelle est une exception parmi les réserves naturelles bruxelloises puisqu’ici la gestion consiste à ne rien faire, pas même piétiner hors des chemins et donner la liberté aux chiens. Le Grippensdelle présente cependant un inconvénient : il est encore « jeune » et votre visite ne sera pas celle d’une forêt inextricable avec lianes et arbres majestueux... Par contre, cette « jeunesse » relative présente un indéniable avantage : au fil des ans, la différence avec le reste de la Forêt de Soignes ira s’amplifiant et les surprises iront en se multipliant. La Région de Bruxelles est petite et peuplée mais elle possède sa réserve intégrale de bientôt une centaine d’hectares ! Bravo ! Il faudra venir et revenir la visiter ! Visite guidée (1H30) à 14H00 - Départ: à l'oeuvre Equilibrio sospeso de Mauro Staccioli


Bruxelles 1170 Avenue de la Foresterie et Chaussée de la Hulpe Equilibrio sospeso

B:17 Arrêt: Heiligenborre

28

Mariages champêtres - Domaine Allard

par amateurs éclairés


Ce respectable parc du 19e siècle est maintenant voué à la nature et tous les conseils pour accueillir la vie sauvage y ont été suivis. Étang de nage, chapelets de petites mares en cascades, prairies de fauche bien fleuries, tas de bois mort, parcelles non fauchées, vieux arbres fruitiers aux multiples cavités, bois touffus sur le pourtour : I’ancienne propriété bourgeoise foisonne maintenant d’oiseaux, de libellules, de papillons et de fleurs. L'iris jaune régional y fleurit abondamment. Les cheminements et les surfaces de repos sont taillés dans la brousse herbue par une simple tonte répétée. Situé à deux pas de la Maison Communale, ce petit paradis sert également aux réceptions de mariage qui prennent du coup un parfum de fête champêtre.


Bruxelles 1180 Rue Victor Allard - Domaine Allard 88

B: 48, Arrêt: Victor Allard -B: 43, 98 Arrêt: Globe - T: 4, 97, 51, Arrêt: Globe

29

Un jardin pour expérimenter (Découverte)

par amateurs éclairés


C'est un jardin botanique et expérimental que vous avez sous les yeux. On s'en rend compte lorsqu'on suit pas à pas la visite de la propriétaire qui rassemble ici des plantes peu communes, des variétés inconnues, de belles indigènes. Le jardin se bonifie avec l'âge mais il reste le point de rencontre d'espèces indigènes et exotiques. Il a été construit à partir d'un réseau de chemins en grandes ardoises qui permettent d'admirer les végétaux qui jaillissent parfois d'un lit de gravillons blancs. Parsemé de coins de repos, de grimpantes sur supports métalliques, d'une mare vivante, le jardin est un tableau en perpétuelle métamorphose.


Bruxelles 1180 Rue du Ham 62

B: 60 Arrêt : Benaets - T: 92 Arrêt : Alphonse XIII

5 Places Restantes

30

Un petit chef d'oeuvre ...

par Dominique Eeman


Passionnés des jardins et imprégnés par l'art des jardins de jadis, les propriétaires et leur architecte Dominique Eeman ont créé une synthèse épurée de cette grammaire belge des jardins. Plus que les mots ou les idées, c'est I'harmonie de la syntaxe et l'ajustement de la ponctuation qui frappent le visiteur. Verger, potager, serre, miroir d'eau, chemin de briques sur champ, chambre de verdure, larges escaliers et gloriette se partagent l’espace. Accompagné par la présence débonnaire d'une légion de buis taillés en boules et en vagues, le paysage ondule et surprend par sa maturité calme et rayonnante.


Bruxelles 1180 Avenue Fond'Roy 84

T: 92 - B: 43 Arrêt: Fort-Jaco Tec: W Arrêt: Ronces

1 Places Restantes

31

La campagne urbaine

par amateurs éclairés


Uccle n’a pas toujours été la commune résidentielle que nous connaissons. Il y a moins d’un siècle, le territoire était encore largement campagnard, ouvrier et artisan. Le jardin où vous pénétrez est typique de l’habitat modeste de la population de jadis, un habitat groupé autour de petites venelles et voisin de grands ensembles campagnards et forestiers. La plupart d’entre eux ont été protégés comme le Kauwberg ensoleillé, le Kinsendael ombré et le bois du Verrewinkel à la belle végétation printanière. Ils échappent jusqu’à présent à l’orgie immobilière. Comme cette petite maison et ses voisines, le jardin est modeste et l’aménagement rentabilise au mieux l’espace limité. Nous sommes ici au centre d’un écrin de verdure unique à Bruxelles, sur l’ancien territoire de la Ferme Saint-Eloi, à la lisière de la Forêt de Soignes et sur un flanc du Verrewinkelbeek, un nom un peu long à prononcer qui serait devenu …. Linkebeek pour les intimes.


Bruxelles 1180 Avenue Dolez 494

Accès entre le 510 et 512 B: 43 Arrêt: Verrewinkel

4 Places Restantes

32

Esprit design

par Nathalie Devallée


Ce jeune jardin gravite autour d’une étoile brillante. Avec une apparente économie de moyens et d’effets, la composition émet une étonnante énergie faite de plénitude et d’enthousiasme. Le jardin vient d’être redessiné en même temps que la maison était entièrement rénovée. Un avant-jardin sobre et net où trône un beau magnolia, une allée latérale toute en simplicité, et nous voici dans un petit parc sur deux niveaux, dominés par une majestueuse terrasse en pierre bleue. Dans une première partie, ce sont des parterres variés où dominent les symétries, tandis qu’en fond de jardin de beaux arbres - certains anciens d’autres nouveaux – prennent leurs marques. Avec ses deux sculptures, l’esprit design règne sur ce jardin : une impressionnante sphère en acier, étoile de lumière et d’ombre suivant le point de vue, de nombreuses volutes de bordures en acier, sans oublier le beau cercle de gravier qui orne un grand tilleul d’une auréole apaisante.


Bruxelles 1180 Avenue Léo Errera 46

T:3,7 Arrêt: Churchill B: 60 Arrêt: Brunard

7 Places Restantes

33

Un pittoresque japonisant

par Manuel Schneider


C’est un étonnant jardin qui décline les arts extrême-orientaux du jardin comme le faisaient les jardins « pittoresques » d'Occident au début du 20ème siècle. Loin du minimalisme japonais qui influença les jardins contemporains de la fin de ce même siècle, ce jardin se visite lentement car, à chaque pas, apparaît une nouvelle surprise, un détail d’un soin extrême ou un élément amusant. Les arbres et arbustes, taillés en nuages ou tordus comme s’ils avaient été battus par les vents, la terrasse qui se prolonge en cascade, les escaliers de gros moellons rehaussés de galets, les sculptures contemporaines, les blocs de rochers asiatiques finement choisis, les murs en bois ou en gabions, les lits de gravier en camaïeu de gris… Les espèces végétales elles aussi sont soigneusement choisies. Tout est savamment pensé et réalisé sans hésitation. Un régal de tous les instants !


Bruxelles 1180 Rue Papenkasteel 15

B: 43,60 Arrêt: Groelstveld

Complet

34

Escaliers par-ci, escaliers par-là

par Benoît Charles


Pas facile d'aménager un jardin en pente raide, entouré de conifères qui font de l'ombre à tout ce qui pousse. A l'origine, le jardin était consacré au potager et aux petits fruits mais avec l'ombre grandissante, cela deviendra un jardin de fleurs avec une pergola, une mare et une multitude de coins et recoins que l'on admire depuis les quelques terrasses. Plus besoin de courir dans les escaliers pour jouir de son jardin. Les pelouses ombrées, trop difficiles à maintenir et entretenir, ont été remplacées au fur et à mesure par des massifs d'arbustes à fleurs. Un régal.


Bruxelles 1190 Avenue du Jonc 54

B: 48 Arrêt: Decroly

Complet

35

Le Parc modèle des Trois Fontaines

par Gérald Debroux et Natagora


Il reste encore du travail à accomplir avant que ce vieux parc du 19ème ne retrouve sa splendeur et distille ses conseils à ceux qui veulent accueillir la flore et la faune sauvages dans leur jardin. Car c'est bien l'objectif de ce refuge naturel « modèle » qui plus est, est classé comme Parc Forestier : offrir des exemples concrets aux passionnés de jardin et de nature. Les bassins de béton une fois restaurés seront remis sous eau, les prairies sont fauchées régulièrement, les bandes boisées sont retaillées et le sous-bois abrite quelques arbres remarquables comme ce charme qui semble plusieurs fois centenaire. A deux pas de là, passe la Promenade Verte Régionale récemment aménagée. Exceptionnellement sur le site la Cie Compost vous invite à vous glisser sous leur coquelicot géant pour 3 escapades contées de 35 minutes à 11h30 – 14h – 15h30


Bruxelles 1190 Chaussée de Neerstalle 323

B : 50 - T : 32, 82, 97 Arrêt : Bempt

202 Places Restantes

36

L'Essentiel des sens

par Rudy Luijters Park design 2016 et les habitants


À l’origine, Léopold II caressait le rêve d’unir le parc paysager de Forest au parc Forestier Duden. Il n’eut pas le temps de réaliser son projet et ce n’est qu’en 1949 que le Square Emile Lainé (du nom de ce paysagiste français qui conçut avec le roi bien des parcs en Belgique) tira un trait d’union entre les deux, dégageant une extraordinaire vue sur la ville et son palais de Justice. En 2016, Parckdesign implanta sur un quart d’hectare un surprenant jardin d’herbes aromatiques pour le plaisir de la population. Depuis cet hiver, des citoyens, jardiniers débutants et plus expérimentés se sont donné le défi de maintenir et d’améliorer ce jardin de plantes médicinales et aromatiques. Tout passant est sollicité à toucher la terre et s’initier à la culture, la cueillette et acquérir des bases du jardinage au naturel. Au premier abord, c’est la vue qui sera sollicitée par la perspective et les camaïeux de verts rehaussés des couleurs vives des annuelles. Mais tous les sens du visiteur auront l’occasion d’être excités : on pourra toucher, goûter, sentir et écouter les passionnés du Jardin Essentiel raconter leur aventure.


Bruxelles 1190 Square Lainé arc-en ciel

B: 48 Arrêt: Lainé T: 97 Arrêt: Rochefort T: 3, 4, 51 Arrêt: Albert

108 Places Restantes

37

Les jardins du Bethel

par le Service des Travaux d'Intérêt Collectif —Grégoire Schmidt et Marie-Odile Brunet


Havre de paix et de recueillement au milieu d'un quartier bouillonnant de vie, la stricte chapelle néo-gothique de brique rouge du couvent de Bethel, semble presque étonnante, au milieu de ce beau jardin enclavé. Toujours en activité, sous la direction d’une communauté de sœurs dominicaines, la maison de Bethel accueille, depuis plusieurs années, un béguinage dominicain de laïcs ainsi que quelques personnes hébergées pour un temps. Le calme du lieu, la prière quotidienne sont un véritable ressourcement au milieu des activités professionnelles de chacun. Des réunions et rencontres hebdomadaires, ainsi que certains repas ouverts, ponctuent également la vie du Béguinage. Le jardin, avec ses grands arbres classés (parmi les seuls du quartier), sa chapelle néo-gothique, son potager, a été longtemps l'objet de tous les soins de sœur Pauwels. Aujourd'hui, c'est le STIC qui a « négocié » avec la côte raide de la vallée du Maelbeek en jouant avec les pelouses pentues et les parterres, retenus par des murets de bois.


Bruxelles 1210 Rue Potagère 79

B: 59, 61 Arrêt: Bossuet M: 2,6 T: 92,93,94 Arrêt: Botanique

Complet

38

Tof in den hof !

par amateurs éclairés


Dans la vie trépidante de la Capitale de l’Europe, qui se souvient encore de nos racines brusseleir ? C’était au temps où cette langue savoureuse et imagée, ni flamand, ni français, ni wallon mais un peu de tout cela, véhiculait une culture entière et n’était pas encore devenue ce folklore désincarné ! C’est ici à Saint-Josse que vécut un des trois fondateurs du « Pourquoi Pas ? », George Garnir (1868 – 1939), journaliste et écrivain, passionné par cet incroyable parlé bruxellois. Ses dignes successeurs et propriétaires actuels se sont attachés à faire revivre le passé littéraire des lieux et vous en conteront d’excellentes ! Le jardin vous étonnera tout autant par ses trompe-l’œil et ses détails étranges. Car l’art des jardins est un art d’illusions, en perpétuel déséquilibre, hésitant entre rêve et réalité.


Bruxelles 1210 Rue du Cadran 7

B: 61, 59 Arrêt : Bossuet - M : 2, 6 T : 92, 93 Arrêt : Botanique

39 Places Restantes

39

Art Déco au Square Armand Steurs

par Eugène Dhuicque et Jules-Gustave Janlet - Commune de Saint-Josse-Ten-Noode


C’est un des rares exemples de jardin Art Déco de l’entre-deux-guerres à Bruxelles et il vaut le coup d’œil. Il a été habilement restauré par Luc Bazelmans (Pechère & Partners) en 1987-88 et connaîtra probablement une seconde phase de rénovation. Pour créer le square Armand Steurs en 1932, l'architecte Eugène Dhuicque a composé avec la forte déclivité du terrain en découpant l'espace en deux parties. La partie supérieure établie sur la voûte du chemin de fer comporte le mémorial Steurs dédié au Président-Fondateur de la première intercommunale bruxelloise, la Compagnie Intercommunale des Eaux (CIE). Pour magnifier le travail opiniâtre du bourgmestre Armand Steurs qui a amené les eaux du Bocq (Spontin) en région bruxelloise le 1er janvier 1899, Dhuicque a installé moult fontaines et jets d'eau dans la partie basse. Les arbres d’essences variées ont été choisis par l’architecte paysagiste Jules-Gustave Janlet. Du 26 août au 24 septembre 2017, une exposition de sculptures monumentales occupera les pelouses. Départ des visites: monument Steurs Visites guidées à 10h-11h-12h-14h-15h-16h


Bruxelles 1210 Square Armand Steurs Départ des visites: monument Steurs

B: 61 Arrêt : Steurs, Fuss B: 59 Arrêt: Houwaert

69 Places Restantes

40

Un Pechère entre rigueur et romantisme

par René Pechère


Exceptionnellement, nous sortons des frontières régionales pour découvrir une belle réalisation de René Pechère. Nous retrouvons avec bonheur le vocabulaire particulier du maître : posés sur un fond de gravier clair, des parterres de buis d'inspiration historique sont rehaussés de bouquets de roses, la reine des fleurs depuis des siècles. La partie « rigoureuse » du jardin est limitée aux abords de la maison ; au-delà, le jardin se prolonge dans un style plus paysager, plus pittoresque et plus romantique, entouré de belles lisières.


Linkebeek 1630 Drève des Fauvettes 27-29

B: 43, Arrêt Braves

100 Places Restantes